• EG

Hifi Vintage

Dernière mise à jour : nov. 17

Effet de mode ou bonne affaire ?


C’est un débat qui anime nombre de forums et réseaux sociaux, avec des opinions contradictoires, souvent peu nuancées et malheureusement pas toujours très fondées C’est surement inhérent au fonctionnement de ces nouveaux média ou des « gourou » enseignent aux pauvres disciples à discerner le bien du mal absolu. Essayons d’y voir plus clair de manière dépassionnée.


L’évolution technique des composants et des matériaux :

Sur ce point l’évolution est indubitable. La qualité des composants discrets s’est grandement améliorée. Un condensateur aujourd’hui sera en moyenne beaucoup plus précis, moins encombrant, proportionnellement moins cher qu’au milieu des années 70 et cela vaut pour les autres composants, même si bien sûr il existe quelques exceptions (composants militaires).

Il en est de même pour les matériaux, avec le carbone, les nanotechnologies on peut aujourd’hui concevoir des objets à la fois plus précis, plus rigide, plus léger etc... en fonction des besoins.



Par ailleurs l’intégration des composants a permis baisser considérablement le cout de fabrication et de proposer des fonctions complexes, mais on le verra par la suite cela n’est pas toujours un progrès (ou en tout cas pas que).


L’optimisation des schémas et des principes de fabrications :

Sur ce point, c’est moins évident à l’exception de l’amplification en classe D (improprement appelée amplification numérique) qui est une vraie nouveauté dans le monde de la Hifi, la grande majorité des constructeurs se contentent d’utiliser des schémas éprouvés

Il en est de même pour les enceintes, les lois de l’acoustique n’ayant pas changées, une enceinte conçue il y a plusieurs dizaines d’années continuera à offrir une reproduction de qualité, à la condition évidente que ses composants (filtres, HP …) soient en bon état.

Pour les platines vinyles la démonstration n’est plus à faire, il n’y a qu’à voir la cote de certaines Thorens, Garrard, EMT... pour s’en convaincre.


Vinyl vintage

La ou l’évolution a été la plus marquante c’est bien évidement le numérique. Les puces modernes permettent d’obtenir une qualité satisfaisante avec des prix de revient très bas. On a également progressé dans la compréhension théorique du traitement du signal. La conséquence est que la qualité moyenne des appareils numériques a considérablement augmenté. Pour autant certains appareils vintages ne sont pas ridicules même face à la production actuelle, écoutez un Studer A730 ou certains lecteur Philips vous risquez d’être surpris.


CD vintage

La réparabilité

Sur ce point, il n’y a pas débat, les choses se sont considérablement dégradées.

Les appareils jusqu’aux années 70 étaient majoritairement conçus pour être réparés, ils étaient relativement cher et il aurait été inconcevable de les jeter à la moindre panne. La hifi comme le reste de la production industrielle a recherché à baisser les couts de fabrications sans parler d’une certaine obsolescence programmée particulièrement sensible sur le bas de gamme.

L’intégration des composants (circuit intégré plutôt que composants discrets) contribue également à une dégradation de la réparabilité et malheureusement cela touche même des marques dites de High End. Je pourrais vous parler d’un lecteur CD d’une prestigieuse marque américaine vendu 9600 € à sa sortie, aujourd’hui hors d’état à cause de pièces à quelques centimes d’Euro aujourd’hui introuvables.


Alors la Hifi Vintage, une bonne affaire ?

Oui, les appareils vintages peuvent être un moyen d’accéder à des appareils de qualité, réparables à un cout maitrisé. D’autre part, devant l’immense gaspillage électronique d’appareils bon marché et non réparables c’est une démarche éthique et durable. Un appareil vintage associé à un lecteur de réseau moderne, vous permettra de bénéficier du charme de l’ancien et des fonctionnalités d’aujourd’hui.

Cela ne veut pas dire pour autant que tout appareil vintage soit une bonne affaire.

C’est une évidence, mais il faut déjà que l’appareil présente un intérêt, un appareil mal conçu avec des composants bas de gamme ne va pas se bonifier avec l’âge.

Il faut aussi que l’appareil soit entretenu, que ses caractéristiques soient au plus proche de ses caractéristiques d’origine. Écoutez un appareil, même excellent, avec des composants à bout de souffle ou pire encore « amélioré » par un génie du fer à souder peut vous dégouter durablement du vintage.

Comme pour tout achat d’objet d’occasion, soyez patient, n’achetez qu’à des vendeurs de confiance, faites entretenir vos appareils avec ces quelques règles de base je suis persuadé que vos pourrez profiter longtemps de la musicalité des appareils vintage.

38 vues0 commentaire