• EG

Le son des Lampes

Mythes et réalités


S’il est un domaine qui alimente les fantasmes les plus fous c’est bien l’amplification à tube. Paré de toutes les vertus par certains il est considéré comme obsolète par d’autres, essayons d’y voir un plus clair. Ce post ne prétend pas décrire en détail le fonctionnement des appareils à tubes mais simplement de repréciser quelques notions de bases.


Un peu d’histoire :

Le transistor a été inventé en 1948 mais ce n’est qu’à partir de la fin des années 50, début des années 60 qu’il est véritablement utilisé en audio grand public. C’est une véritable aubaine pour les fabricants bien moins cher à mettre en œuvre que les tubes (plus de couteux transformateurs de sortie), ils permettent d’obtenir beaucoup plus facilement des puissances élevées. Comme toute technologie nouvelle il faudra du temps pour réellement optimiser les circuits et il faut bien reconnaitre que les premiers à appareils à transistor ne sonnent pas aussi bien que les modèles à tubes. Très tôt certains constructeurs redémarrent des productions d’appareils à lampe essentiellement dans le domaine du haut de gamme ; Audio Research en est certainement le représentant le plus connu.

L’idée va se répandre chez les passionnés de haute-fidélité (on ne dit pas encore audiophile) que le tube procure un son plus chaud plus vivant que les transistors.

Qu’en est-il aujourd’hui ?

La situation a bien changé, les transistors ont évolués il en existe un nombre impressionnant de types différents (bipolaires, à effet de champ) et l’on sait aujourd’hui concevoir des montages de grande qualités avec ces composants.

A l’inverse vous avez des montages à tubes mal conçus qui peuvent sonner comme des casseroles.


La fiabilité des appareils à tubes :

Contrairement aux apparences les appareils à lampes sont très fiables, même si la lampe elle-même est fragile. Ces appareils utilisent des composants discrets qu’il est facile de remplacer, l’implantation est généralement aérée facilitant la maintenance. Preuve de fiabilité les électroniques à lampes ont toujours été utilisés en ampli guitare, en application militaire. Certains ampli McIntosh conçus à l’origine pour sonoriser des cinémas fonctionnent encore plus de 70 ans après, pas sûr qu’on puisse en dire autant de la haute-fidélité d’aujourd’hui.

Les lampes ont des durées de vie variables suivant le type de schéma, la nature de lampe etc… Sur un ampli « classique » on considère que la durée de vie moyenne des tubes d’amplifications sera autour de 4000 / 5000 heures. Cela dépend aussi du soin accordé à l’ampli, pensez à bien l’aérer : les tubes chauffent et à éviter les allumages / arrêts répétés.

Le remplacement des lampes est plus ou moins faciles suivant le type d’appareil, certains demandent un réglage manuel du courant de polarisation, le fameux bias. C’est une opération simple pour un technicien équipé. Attention les tensions dans les amplis à tubes sont très élevées et potentiellement létales, n’essayez pas de bricoler vous-mêmes votre ampli si vous n’avez pas de connaissances électroniques.


Unison Research S6
Unison Research S6



Le cas particulier de l’amplificateur :

Faire un bon amplificateur à tubes revient cher. Sauf sur certains montages particuliers (OTL), ils disposent de transformateurs de sortie. Ces transformateurs contribuent énormément à la qualité de l’ensemble, certains transformateurs peuvent coter plusieurs centaines, voire milliers d’Euros. Si vous voulez acheter un ampli à tube, il faut en tenir compte et prévoir un budget suffisant pour investir dans un appareil de qualité.


Les types d’amplificateurs à Tubes :


Les Single ended : Ce sont les schémas les plus anciens ou un seul tube de puissance traite la totalité du signal sur une voie. Il vous faut donc 2 tubes pour un ampli stéréo. Ce sont des amplificateurs peu puissants, généralement utilisé avec des tubes triodes, dont la plus célèbre est la 300B. Ces appareils s’utilisent avec des enceintes à haut rendement et/ou en multi amplification. Ce sont les audiophiles Japonais qui ont remis ces montages anciens à la mode. Sur le papier ils présentent généralement des caractéristiques techniques peu flatteuse (taux de distorsion) mais à l’écoute force est de contacter qu’ils présentent une musicalité indéniable (la encore si l’appareil est de bonne qualité).


Amplificateur single ended GM70
Amplificateur single ended GM70

Les Push Pull : Le signal d’une voie est amplifié par 2 tubes (un traite l’alternance positive, l’autre l’alternance négative). Le gros avantage est d’obtenir plus de puissance. Dans certains gros amplificateurs à tubes vous avez des montages en double push pull. Faire un ampli très puissant à tubes présente de nombreux inconvénients il faut un grand nombre de lampe qui chauffent, les transformateurs doivent être conçus en conséquence, ce sont donc forcément des appareils très lourd et dont le cout d’entretien n’est pas négligeable.


Audio Research Classic 60
Audio Research Classic 60

Les OTL (Output Transfomer Less) qui n’utilisent pas de transformateurs de sorties, ce sont des schémas rarement utilisés car complexes et nécessitant un grand nombre de tubes, généralement plutôt adapté aux enceintes présentant une impédance supérieure à 8 Ohms.


Les amplificateurs Hybrides : Généralement équipés de tubes pour les étages driver et de transistor pour la partie puissance. Ils ne nécessitent pas l’utilisation de transformateur de sortie. Selon les concepteurs ils marient le meilleur des 2 mondes, en pratique c’est bien plus souvent un argument marketing même si certaines réalisations sont de bonne qualité.


Pathos Twin Tower
Pathos Twin Tower


En conclusion :

Aujourd’hui vous avez le choix il y a d’excellent appareils à tubes mais aussi à transistors. N’en déplaisent à certains il n’y a pas un son propre aux tubes qui serait une caractéristique commune à tous les appareils de cette technologie. Faites un essai comparatif entre un Audio Research et un Jadis par exemple, tous deux à tubes, vous aurez une esthétique sonore complètement différente.

Mais un ampli à tube, bien fait, correctement révisé s’il s’agit de vintage, reste toujours performant et vous saura vous délivrer un grand plaisir musical pour de longues années.


Pour en savoir plus :

Une chaine You Tube consacré aux montages à lampes

La fabrication des tubes (en anglais)

21 vues0 commentaire